page accueil

Aide à l'utilisation du Site

Si vous avez quelques difficultés à utiliser ce site, n'hésitez pas! Cliquez sur le lien ci-dessous de e-learning. Un outil de tutorat vous guidera pas à pas pour vous indiquer le mode de fonctionnement.

Pour en savoir plus...

Formation Plus....

Si vous désirez maîtriser encore plus les différents outils à votre disposition, alors, n'hésitez pas. Cliquez sur le lien ci-dessous et vous aurez à votre disposition un catalogue de formation en ligne.

Attention ce module est réservé aux adhérents de la Loge.

Pour en savoir plus...

 

CULTURE JUIVE

Le fond d'archives ' Steven Spielberg' enfin complet.
Par Stephanie Zenati pour Guysen International News.

L’essentiel du cinéma israélien ainsi que les grands classiques juifs sont désormais visibles sur internet grâce à la finalisation d'un ambitieux projet de numérisation, qui vient tout juste d'être achevé.


CLIQUEZ ICI POUR ENTRER DANS LA VIDEOTHEQUE

En 5 ans, les archives 'Steven Spielberg' du film juif, situées à l’Université Hébraïque de Jérusalem, ont subit un magnifique lifting destiné à les faire entrer dans la postérité virtuelle du monde web.

Cette entreprise a été fondée vers la fin des années soixante par le professeur Moshé Davis, en collaboration avec d’autres historiens de l’Université Hébraïque de Jérusalem.

Jusqu’en 1987, le principal donateur était un homme d’affaire iranien du nom d’Abraham F.Rad.

Il est ensuite devancé par le célèbre réalisateur américain Steven Spielberg, qui du fait de la générosité de ses dons, voit le fond d’archives rebaptisé de son nom.

Considérées depuis 1973 par l’Organisation Mondiale Sioniste comme le dépositaire officiel de ses films et envisagées comme la plus grande collection de films réalisés à l’étranger mais aussi en Israël, avant et après la création de l’État en 1948, ces archives font aujourd’hui l’objet d’une numérisation importante.

Initié en 2002, ce projet a été soutenu par les Amis américains de l’Université Hébraïque à Los Angeles afin de rendre hommage à Jack Valenti, Président de la Motion Picture Association of America.

Initiative pionnière dans ce domaine, il s’agit tout d’abord d’une entreprise de protection permettant de lutter contre la détérioration des bandes mises à disposition dans ces archives.

Cette entreprise se veut également être un atout pour les étudiants, les chercheurs ou les producteurs tout en offrant un accès au grand public, et ce, grâce à la disponibilité de ces œuvres sur Internet.

On y trouve ainsi des films amateurs, des longs ou des courts métrages ou encore des documentaires sur l’université Hébraïque de Jérusalem, qui sont classés selon plusieurs thèmes : ' communautés juives ', 'Shoah ', 'Israël avant 1948', 'les premières années du nouvel État '…

Parmi ces articles rares et historiques, on peut citer 'Travail et cérémonies en Palestine', film de 1926, '48 Hours A Day', film dans lequel une infirmière de l’hôpital Hadassa de Jérusalem travaille sans répit pendant que son mari est victime des combats se déroulant à proximité, ou encore' Prix de la paix' datant de 1949 et relatant la Guerre des 6 jours.

Toutes ces œuvres ont un point commun : elles relatent la vie du peuple juif au cours du siècle dernier.

Simple d’accès, chaque film est décrit par un synopsis indiquant son nom, sa date, sa durée, sa langue et son sujet.

Un catalogue est à disposition de l’utilisateur qui peut ainsi rechercher une œuvre uniquement par son titre, son sujet, un mot-clé ou tout simplement par ordre alphabétique.

Au cours des cinq dernières années, une centaine de films ont été répertoriés annuellement si bien qu’aujourd’hui, ce sont plus de 400 films qui ont été digitalisés.

Actuellement, la société allemande Alfa Omega assure la restauration des films anciens les plus précieux, le plus ancien datant de 1911 (the first film of Palestine) ; elle est toutefois à la recherche de donateurs. Il faut savoir que 9 minutes de film coûtent en moyenne 150 000 euros.

La visualisation est facile d’accès et s’effectue directement sur Internet Explorer et Windows Media Players 6.5 ; pour une meilleure qualité de la projection, il est conseillé de disposer d’une connexion Internet haut débit ou ADSL.